L'analyse des besoins est centrée tout d'abord sur l'écoute, puis sur la rédaction de spécifications.

Recueillir, exprimer, spécifier votre besoin logiciel

Comment exprimer votre besoin en garantissant que les informaticiens le comprendront ?

Recueil du besoin

Une fois fixé l'objectif global du projet durant l'étude préliminaire, vous définissez comment atteindre cet objectif au sein de votre entreprise.

Durant cette étape, vous établissez la liste des changements d'organisation, des améliorations de l'existant, des fonctions manquantes ; avec vos équipes, vous construisez des listes d'envies et de souhaits, vous posez les bases de votre futur fonctionnement.

La définition du besoin est ouverte à toute forme de créativité, d'écoute de tous les salariés concernés, de recueil de tous les constats et de toutes les suggestions, par exemple lors de brainstormings ou de laboratoires d'usage.

Au terme de ce recueil, l'objectif du projet ne s'exprime plus de façon généraliste et théorique, mais en listes d'actions possibles pour remplir cet objectif. L'expression du besoin ne se limite pas au besoin informatique, mais inclut toutes ces modifications de l'organisation qui viendront en complément des réponses logicielles.

Expression fonctionnelle

C'est maintenant seulement que débute un travail de formalisation autour des besoins exprimés. Chacun des besoins sera évalué selon sa pertinence par rapport à l'objectif global (des études estiment que 45% des fonctionnalités logicielles ne sont jamais exploitées), son impact organisationnel, et les modalités pratiques des solutions correspondantes sont définies en détail (qui s'en chargera, à quelle fréquence, à l'aide de quelles informations, ...)

Durant la définition des solutions, l'informatique n'est encore considérée que comme un outil. Le langage utilisé est votre vocabulaire métier, et chaque membre de votre équipe est à même de le comprendre et d'accepter les sections qui le concernent.

Au terme de cette démarche, le document d'expression des besoins récapitule les besoins fonctionnels qui ont été retenus, les solutions organisationnelles à mettre en place et les fonctionnalités logicielles attendues pour assurer le fonctionnement souhaité : il s'agit des Spécifications Fonctionnelles Générales.

Spécification détaillée

En connaissant désormais quelles fonctionnalités le logiciel devra réaliser et dans quel contexte elles seront exploitées, il devient possible de rédiger un document de Spécifications Fonctionnelles Détaillées destiné aux informaticiens.

La création de ce document amène à réaliser des choix techniques ou technologiques, qui dépendent du contexte et des conditions dans lesquels le logiciel sera exploité, à exprimer des contraintes sur la réalisation des fonctionnalités, et doit aboutir à un ensemble cohérent et exhaustif de règles (d'interface, de traitements, de stockage, ...)

C'est ici que prennent forme les écrans que les utilisateurs pourront valider, les trajets de l'information, les états de sortie, ainsi que toutes les composantes du logiciel final.

C'est également dans le même temps que commencent à être réfléchis et formalisés les tests que devra subir le logiciel après sa livraison.

À savoir

Des statistiques du Standish Group montrent que 45% des fonctionnalités d'un projet logiciel ne sont jamais utilisées.
C'est pourquoi il est important de peser l'intérêt de chaque fonctionnalité au regard de l'objectif global du projet.

À propos de...

Consultant indépendant en informatique, spécialisé dans la transition numérique des PME, la mise en place des startups et l'AMOA des directions métiers.

Siège social

SAS Computences
4bis rue Piroux
F-54048 NANCY CEDEX
+33 6 08 90 44 71