Skip links

Étude préliminaire et note de cadrage

La note de cadrage brosse le contour général du projet et en pose le périmètre.

Avant le démarrage effectif du projet

Quelles sont les raisons et les objectifs du projet ?
Quelle est sa faisabilité ?

Diagnostics

Analyse de l’existant et recommandations

Un diagnostic peut être réalisé préventivement, afin de maintenir un système d’informations efficient, ou correctivement, afin d’identifier la cause de défaillances ou d’incidents.

Réalisé sur le système existant, le diagnostic n’a pas pour objectif d’apporter des corrections ou des changements mais, selon la situation initiale :

  • de mettre en évidence les causes de dysfonctionnements ou d’incidents
  • d’effectuer un bilan en portant une appréciation sur les différents domaines du système informatique afin de détecter les risques d’incidents
  • d’analyser la performance des moyens et des ressources de la fonction informatique par rapport à leur importance stratégique

Le diagnostic correctif est réalisé avec l’aide de modèles et de méthodes d’évaluation des causes et de recherche de solutions

L’analyse du système fait intervenir des cartographies matérielle, réseau, applicative.

L’analyse stratégique étudie l’organisation et les flux d’information, les outils de pilotage, l’intégration du système d’informations à l’entreprise.

Un diagnostic peut aboutir à des actions correctives de faible portée. Il peut également conclure à la nécessité de mettre en place d’un nouveau projet.

Note de cadrage

Objectif, périmètre et idéation du projet

L’objectif du projet ne doit pas être confondu avec l’objectif de votre stratégie d’entreprise : votre projet numérique doit servir le développement de votre organisation. Son objectif sera spécifique, mesurable, réaliste et aura des limites temporelles fixées.

Le périmètre du projet définit qui sont les acteurs : qui est à l’initiative, qui seront ceux concernés par un éventuel déploiement. Il définit les cas d’usage et pose les limites fonctionnelles. Certains composants techniques ou silos de données peuvent être identifiés. D’éventuelles contraintes de lieux, de temps sont exprimées ici. les réglementations applicables et les risques déjà repérés sont rappelés.

En réunissant les acteurs dans démarche d’idéation pragmatique, on amène l’initiative au stade du concret, on lève les doutes sur son intérêt initial, on balise la mise en œuvre.

La note de cadrage est le document qui résulte de ces réflexions et qui en résume le contenu en quelques pages. Il s’agira du document de référence, qui pourra être présenté en comité de direction.

Opportunité

Go ou NoGo

Il est rare qu’un projet soit mené sans qu’un retour sur investissement en soit attendu. Ce gain n’est pas nécessairement financier : il peut s’agir d’apaisement social, de nouvelles façons de collaborer, d’une évolution de l’image de marque, d’une optimisation du travail des salariés, … C’est vous, gouvernants de l’entreprise, qui fixez les gains attendus et comment les mesurer : il s’agit de l’aspect « mesurable » de votre objectif, qui sera explicité dans la note de cadrage.

En face de ce retour attendu, le projet va avoir des coûts qui doivent être estimés. Cette évaluation tient compte :

  • du besoin global exprimé et du choix d’une architecture technique à même d’y répondre. Ce choix permet d’estimer les investissements nécessaires, les volumes de développement, les délais de mise en œuvre.
  • des coûts internes liés aux ressources de votre organisation qui seront mobilisées pour mener le projet à bien. Pour les estimer, il vous faut donc établir grossièrement la liste des personnes qui seront impliquées, évaluer dans quelle proportion elles collaboreront au projet et en déduire la charge correspondante.

Les gains attendus sont, en général, évalués sur la durée. Les charges, elles, doivent être évaluées en plusieurs postes :

  • les coûts de conception : mise à disposition des experts et des utilisateurs clés pour définir la solution numérique, rédaction des spécifications et des cahiers des charges, validation avec tous les acteurs concernés. Ces coûts peuvent faire l’objet d’un crédit d’impôt, contactez-moi pour en apprendre plus !
  • les coûts de mise en œuvre, pouvant correspondre à un investissement initial
  • les coûts de fonctionnement (hébergement, cloud, maintenance, support technique, …) qui, eux sont à évaluer sur la durée.

C’est la comparaison de cette structure de coûts, à l’évaluation de l’objectif du projet, qui vous permet de choisir si vous démarrez le projet ou non : GO/NOGO.

Besoin d'assistance pour cadrer votre projet ?

Pour mémoire, les étapes de la conception logicielle sont :

Partager cet article :
Return to top of page